Choisir l’amour !

Choisir l’amour c’est choisir de faire le bien.

Pas que pour les autres, mais aussi pour soi. Surtout pour soi !

Faire le bien, c’est être tendre avec soi, s’écouter vraiment, se reposer régulièrement, oser se faire aider, décider d’aller vers le meilleur pour soi, de faire au mieux, de se dépasser, de vivre pleinement sa vie.

Vivre sa vie, c’est vivre chaque jour intensément, comme un nouveau jour chaque jour. Vivre sa vie, c’est se regarder en face, c’est s’accepter tel que nous sommes, c’est arrêter de se comparer aux autres, qui ont leur propre vie à mener.

Choisir l'amour, vivre sa vie, faire le bien... 

Quand j’ai commencé à travailler sur moi, quand j’ai commencé ce voyage intérieur pour mieux me comprendre, mieux me connaitre, je n’étais pas très douce avec moi, je ne choisissais pas le bien pour moi. En fait, je choisissais le bien pour mes enfants, mes amis, mes proches, parfois même pour des gens que je connaissais à peine. Parce que j’avais peur de ne pas être aimée si je ne faisais pas pour eux. Je faisais pour eux, mais je m’oubliais souvent. Depuis, je fais pour moi, je choisis le bien pour moi, et le bien pour eux, sans m’oublier. J’y arrive presque tout le temps, je me rends compte cependant très rapidement, quand je ne le fais plus ! Et je continue d’avancer, je continue d’apprendre et de grandir, pour devenir l’adulte que je veux être.

Cela fonctionne aussi avec les pensées. De belles pensées, tournées vers le bien, vers l’amour, me font me sentir bien. Quand je ressasse des pensées noires, je ne me sens pas bien. Comme vous, vous allez me dire ! Ces pensées ne sont pas des pensées d’amour. Elles me tirent alors vers le bas. Si je n’y prends pas garde, je peux vite me retrouver dans une spirale infernale et chuter.

Choisir l’amour et faire le bien se lit dans les messages, se lit dans les yeux, se ressent aussi. C’est au-delà de la bienveillance. Plus fort, plus profond.

Quand j’ai un doute sur mes choix, je prends un temps pour écouter mon corps, surtout mon ventre. Si je suis dans le bon, je vais ressentir mon ventre détendu. Si je suis dans le mauvais, je vais ressentir des tensions, peut-être un nœud au ventre, ou me sentir barbouillée, ou l’estomac lourd… cela peut aussi peser sur mes épaules. C’est intéressant de regarder comment notre corps réagit. Encore faut-il avoir accès à nos ressentis corporels.

La régulation des émotions avec la méthode EmRes aide à ressentir les sensations corporelles liées aux émotions qui nous traversent. Petit à petit, nous pouvons mieux ressentir dans notre corps, avec plus de finesse, cette sensation de bien ou de moins bien, de tension ou de détente. C’est une bonne hygiène de vie à adopter.

Offrez vous de l’amour, vivez dans l’amour !
Photo de How Far From Home sur Pexels.com

Parfois, cela demandera de faire des sacrifices, parfois cela demandera du courage, de la persévérance, parfois ce sera même plus dur de choisir le bien que le mauvais. Oui, c’est plus facile de tomber dans la simplicité du mauvais, par habitude, par connaissance (l’inconnu fait peur, le connu rassure même quand nous sommes mal), par peur du changement… et tout une multitude d’autres raisons (excuses ?) Dans tous les cas, chaque fois que vous choisirez le bien pour vous, l’amour pour vous, vous ferez du bien autour de vous. Pas à tous, malheureusement. Car certaines personnes vivent dans un schéma de victime, et ont besoin de l’autre pour exister. Donc cela peut arriver qu’en choisissant l’amour pour vous, vous disiez non à une relation, à une situation, à une invitation…

Apprendre à s’aimer demande aussi du temps parfois. S’aimer intérieurement, s’aimer physiquement, dépasser les préjugés, dépasser les « normes », accepter son corps, ses valeurs, ses opinions. Aujourd’hui je m’aime plus qu’hier, mais pas encore totalement, pas tous les jours. C’est une vulnérabilité, mais je la connais, et je sais qu’en continuant à travailler sur moi, en moi, je vais réussir à m’aimer pleinement, et être détachée du regard de l’autre. J’ai lu sur les réseaux sociaux cette phrase : « L’avis des autres c’est la vie des autres ». C’est vrai, mon avis me concernant importe plus que l’avis des autres, parce que c’est ma vie ! A moi de décider comment je veux la vivre, ce que je veux ressentir, ce que je veux donner…

Simplement, m’aimer un peu plus chaque jour, faire le bien pour moi, pour encore mieux faire le bien pour vous dans mes accompagnements, vous aider à mieux vous connaitre, vous aider à devenir l’adulte que vous voulez être, vous aider à vous aimer pleinement ! Vous êtes unique !

Choisissez l’amour pour vous !

A bientôt,

Magaly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :