Ce que le corps nous dit

Avez-vous déjà remarqué que certains maux sont des mots criés par notre corps ?

Avez-vous déjà fait le lien entre vos blessures, vos douleurs et vos expériences de vie, vos traumas, vos blessures psychologique ?

Avez-vous déjà ressenti un mieux-être après avoir exprimé ce qui vous pesait et donc vous emprisonnait dans vos douleurs ?

J’ai retrouvé ces mots dans un vieux carnet :

Ce que nous réprimons, s’imprime,

Ce à quoi nous résistons, persiste,

Ce qui nous affecte, nous infecte,

Ce que nous fuyons, nous poursuit

Ce à quoi nous faisons fasse, s’efface,

Ce que nous visualisons, se matérialise

et ce que nous bénissons, nous ravit !

Ils font sens, encore plus aujourd’hui après le chemin intérieur parcouru. Après ces accompagnements pour m’aider à mieux me connaitre, à mieux me comprendre.

Oui, notre corps nous parle ! Mon corps me parle et me dit ce qui ne va pas dans ma vie. Il me dit quand je ne suis plus alignée avec mes choix de vie, mes valeurs. Malheureusement, cela m’arrive encore de ne pas l’écouter…jusqu’à la blessure !

Ce que j’essaie de vous dire, peut-être un peu maladroitement, c’est que nous pouvons aller mieux, car tout est en nous. Pour cela, nous avons comme boussole notre corps, notre cœur et notre esprit ! (ou corps âme esprit). Quand tout est aligné, nous nous sentons bien intérieurement, les tensions disparaissent, les blessures guérissent, les douleurs s’apaisent, nos pensées sont plus claires, nous faisons preuve de plus de lucidité et pouvons alors choisir avec notre intelligence et notre volonté !

Quand nous nous exerçons à écouter les messages de notre corps, nous pouvons corriger plus rapidement ce qui ne va pas bien dans notre vie, corriger notre trajectoire de vie, prendre les bonnes décisions pour notre bien-être intérieur, et donc aller bien !

Choisir son chemin, corriger sa trajectoire, et prendre la bonne direction !
Photo de James Wheeler sur Pexels.com

Et cet équilibre de vie est régi par notre rythme de vie, nos cycles de vie. Et il est important de penser à y inclure des phases de repos. Comme pour la terre qui est mise en jachère entre les cultures. Pour se ressourcer, reprendre de l’énergie, se nourrir pleinement, remplir notre réservoir de vie, notre réservoir d’amour… et ainsi pouvoir donner. Donner de soi, donner de son temps, donner de son amour, dans sa famille, dans son travail et dans ses cercles amicaux.

Un corps fatigué ne va pas loin.

Un corps fatigué ne nous aide pas

Un corps fatigué est un poids.

Pour éviter d’en arriver à la blessure, à la rupture, à l’arrêt, prenons le temps d’écouter notre corps, de nous remettre en mouvement régulièrement, de nous reposer, de nous nourrir correctement, d’utiliser notre cerveau pleinement.

L’accompagnement, un temps dans notre vie, participe à cette prise de conscience de nos besoins, de nos valeurs, de nos forces, de nos faiblesses, de nos talents, et ainsi de trouver le bon équilibre intérieur, notre équilibre, notre harmonie !

Votre corps vous parle, écoutez-le !

Je peux vous aider,

Magaly

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :